La réglementation thermique 2020 : tout ce qu’il faut savoir

Home/Actus/Actualité de l'immobilier/La réglementation thermique 2020 : tout ce qu’il faut savoir

La réglementation thermique 2020 : tout ce qu’il faut savoir

La première réglementation thermique a été mise en place en 1974 par le premier ministre Pierre Mesmer à la suite du premier choc pétrolier de 1973. Aujourd’hui encore, elle a pour objectif de limiter la consommation énergétique des bâtiments neufs pour le chauffage, la ventilation, la climatisation, la production d’eau chaude sanitaire et l’éclairage. 

Définition de la RT 2020

Depuis 1974, la réglementation thermique a évolué. La RT 2020 fait suite à la RT 2012, prévue par le Grenelle de l’environnement, destinée à diviser par 3 la consommation énergétique des nouvelles constructions, à 50 kWh/m2 par an au maximum. Pour l’année 2020 elle prévoit la mise en œuvre du concept de bâtiments à énergie positive (BEPOS), pensé dans le cadre du Plan Bâtiment Durable. Ils sont ainsi qualifiés car ils produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment pour fonctionner. La RT 2020 sera applicable à toutes les constructions neuves à partir de fin 2020 (et depuis 2018 pour les bâtiments publics).

La RT 2020 mise sur les énergies renouvelables

Cette future réglementation de 2020 demande à ce que le plus grand nombre de foyers produise son énergie propre afin de répondre à ses besoins et même plus.

RT 2020 et isolation

Dans l’objectif de produire davantage d’énergie, il est nécessaire d’exploiter au maximum les sources d’énergie gratuites du logement et de réduire sa consommation énergétique. Une meilleure isolation, un meilleur choix des matériaux peut réduire sa consommation énergétique en chauffage par exemple. Il est d’ores et déjà possible d’isoler sa maison avec plusieurs éléments pour accumuler de la chaleur ou produire de l’énergie. Par exemple avec de nouveaux moyens d’isolation comme les briques des murs ou des planchers, avec des vitrages isolants chauffants et rafraîchissants ou encore avec des volets orientables en fonction de la position du soleil.

RT 2020 et maison passive

La RT 2020 impose la construction de maisons passives devant dépasser ses besoins énergétiques grâce à la production d’énergies renouvelables. Le surplus d’énergie pourra être renvoyé au réseau électrique public. Une maison passive présente un surinvestissement de 5% à 10% par rapport à une maison classique. Il faut renouveler l’énergie et donc utiliser les énergies renouvelables, comme les panneaux photovoltaïques pour l’auto-consommation par exemple.

RT 2020 et maison positive

La RT 2020 fait aussi référence aux maisons positives, ou bâtiment à énergie positive (BEPOS), qui consomment encore moins d’énergies qu’elles en produisent. Grâce à des équipements permettant la restitution de la chaleur/fraîcheur au moyen d’une isolation par l’extérieur ou à la réalisation de façades désolidarisées de la structure du bâtiment par exemple, ces nouveaux bâtiments peuvent réaliser des économies d’énergie considérables.

Quelles différences entre la RT 2012 et la RT 2020 ?

Parmi les principales différences entre la RT 2012 et la RT 2020, on notera les limites de dépense énergétique. Alors que la RT 2012 correspondait à un plafond de 50 kWh/m²/an, à savoir la valeur moyenne du label BBC (bâtiment basse consommation), la RT 2020, impose que la production d’énergie soit supérieure à la consommation.

De plus il y a un grand objectif pour la RT 2020 : diminuer la consommation d’énergie. C’est-à-dire que tous les bâtiments construits après 2020 seront beaucoup plus sensibilisés pour devenir des bâtiments à énergie positives (BEPOS) afin de consommer et produire la même quantité d’énergie, voire d’en produire plus.

Les différences entre RT 2012 et RT 2020

 

RT 2012 RT 2020
Types de bâtiments Bâtiments basse consommation (BBC) Bâtiments à énergie positive (BEPOS)
Usages pris en compte
  • Refroidissement
  • Chauffage
  • Production d’eau chaude sanitaire
  • Eclairage
  • Auxiliaires
  • Refroidissement
  • Chauffage
  • Production d’eau chaude sanitaire
  • Eclairage
  • Auxiliaires
  • Appareils ménagers
  • Appareils électroménagers
Type de consommation visé Diminution de la consommation des équipements Suppression du gaspillage énergétique à l’aide d’une gestion intelligente de la consommation
Principaux éléments pris en compte
  • Isolation thermique des bâtiments
  • Isolation thermique des bâtiments
  • Production d’énergie
  • Empreinte environnementale
Limites de dépense énergétique 50 kWh/m²/an Inférieure à 0 kWh/m²/an

 

La RT 2020 sera bien sûr plus onéreuse qu’une construction RT 2012. L’investissement d’un BEPOS est plus conséquent, notamment à cause d’installation d’énergies renouvelables mais à long terme il va permettre de réduire la facture énergétique.