La santé

Home/La santé

La santé

Les pollutions de l'air intérieur

Cosmétiques, dissolvants, parfums d'ambiance, encens et produits d'entretien courant sont de plus en plus contrôlés et réglementés, mais une mauvaise utilisation de ces produits peut causer de graves dommages. D'une manière générale, ne laissez pas ces objets à la portée des enfants. Veillez également à faire respirer votre logement et à entretenir votre système de ventilation.

Les COV

Certains produits utilisés pour la construction, la décoration et l'ameublement (peintures, vernis, colles…) ainsi que des produits d'hygiène (produits d'entretien, bombes aérosols sous pression, parfums et diffuseurs d'odeurs), émettent des composés organiques volatils (COV). Respirer certains COV de façon ponctuelle ou prolongée peut présenter des risques pour la santé.

Les autres produits

Des produits d'usage courant peuvent être dangereux par simple contact ou a fortiori s'ils sont absorbés : détachants, eau de javel, alcools dénaturés, soude, antirouilles, acides… Attention aussi à certaines fleurs : l'ingestion d'eau d'un vase où ont trempé des tiges de muguet ou de pois de senteur peut provoquer des troubles. Le lierre, le gui et certaines plantes d'intérieur produisent des baies toxiques. Ne les laissez pas à portée des enfants.

D'autres pollutions de l'air intérieur induisent un risque pour la santé :

– Fumée de tabac : première source de pollution dans l'habitat, elle contient plus de 3 000 substances nocives.
– Poussières et particules : les plus grosses d'entres elles seulement sont filtrées par les voies respiratoires
Radon : gaz radioactif émis naturellement par le sol dans certaines régions. Les concentrations dans l'air intérieur des maisons anciennes et basses sont plus élevées.
– Allergènes : ce sont principalement les pollens, qui peuvent entrainer une gêne respiratoire, des larmoiements, quintes de toux, et au maximum des crises d'asthme. Les acariens représentent également des allergènes à combattre : de la famille des araignées et de taille inférieure au quart de millimètre, ils ont besoin d'un milieu humide et chaud (entre 20 et 28° C). Ils peuvent causer l'apparition d'asthme et sont à l'origine de près de la moitié des allergies à la poussière
– Oxydes d'azote (Nox) : certains peuvent provoquer une irritation des voies respiratoires. Ils sont émis par la fumée de tabac, les chaudières et les appareils de cuisson non raccordés quel que soit le combustible utilisé (bois, butane, charbon, fioul, gaz naturel, propane…)
Monoxyde de carbone (CO) : il provient d'une mauvaise combustion des appareils de production d'eau chaude sanitaire et de chauffage, surtout lorsqu'ils sont mal raccordés et en cas d'aération insuffisante. Incolore, inodore mais très toxique, il empêche l'oxygénation du sang et provoque des maux de tête et des vertiges, pouvant aller jusqu'au coma et au décès en cas d'exposition prolongée.
– Amiante : jusqu'en 1997, ce minéral d'origine naturelle a été utilisé dans de nombreux domaines de la construction pour ses qualités de résistance au feu et d'isolation thermique et phonique. Seul problème : lorsque les fibres d'amiante sont inhalées, elles augmentent considérablement le risque de cancers du poumon et de la plèvre.

La pollution de l'eau

Responsables de la qualité de l'eau potable, les communes mettent tout en œuvre pour garantir la qualité de l'eau du robinet. Cependant, il persiste des risques liés à des déficiences du réseau de distribution de l'eau, principalement risques de légionellose et d'intoxication au plomb.

Qu'est ce que la légionellose ?

«Les Legionella sont des bactéries naturellement présentes dans l'eau douce et qui se développent particulièrement lorsque la température se situe entre 25 et 42° C. On peut les trouver dans tous les milieux aquatiques naturels ou artificiels, notamment dans les installations mal entretenues : installations sanitaires (douches, robinets…), installations de climatisation et dispositifs de refroidissement (tours aéroréfrigérantes, circuits de refroidissement industriel)…»¹
Pour éviter leur prolifération, la réglementation recommande de maintenir l'eau stockée dans les ballons d'eau chaude à 60°C² au moins.

Pourquoi le plomb ?

L'ingestion de plomb, toxique, est à l'origine du saturnisme, maladie qui provoque une anémie, des troubles digestifs, et en cas d'ingestion chronique et prolongée, des troubles neurologiques. Les systèmes de distribution d'eau (principalement les canalisations posées avant 1970) sont une source importante de contamination au plomb. La réglementation interdit maintenant l'utilisation de ce métal pour l'adduction d'eau potable, mais le remplacement des canalisations est encore loin d'être fini.

Le plomb est aussi présent dans les peintures des bâtiments construits avant 1948. Celles-ci dégagent des poussières et des écailles toxiques pour les habitants, en particulier pour les femmes enceintes et les jeunes enfants. Actuellement, plus aucune peinture vendue sur le marché ne contient de plomb.

L'humidité dans l'habitat est-elle un danger pour la santé ?

Oui, car elle favorise la prolifération des acariens et le développement des moisissures. Elle peut également être à l'origine de douleurs articulaires…

¹ Source : Ministère de la santé
² Ademe, Guide pratique «Chauffage et eau chaude : l'utilisation»